Acceuil
Bibliothèque (1990-2021)

la lotta di Giacobbe, paradigma della creazione artistica

Un esperienza comunitaria di formazione integrale su Chiese, estetica e arte contemporanea ispirata da Romano Guardini

Yvonne DOHNA SCHLOBITTEN, Albert GERHARDS (a cura di)

Voilà un ouvrage original, qui rend compte d’une expérience unique entre artistes, médiateurs artistiques, historiens de l’art et théologiens, dans le cadre d’une série de projets artistiques et éducatifs qui eurent lieu en plusieurs étapes, entre Cologne et Rome, à l’initiative de Yvonne Dohna, autour du thème de la lutte de Jacob avec l’ange (Gn 32,23-33), qu’elle conçoit comme "paradigme de la création artistique".
L’A., qui occupe la chaire des "biens culturels" (i beni culturali), à l’Université grégorienne pontificale de Rome, est historienne de l’art, spécialiste de Michel-Ange et Raphaël, mais elle se passionne pour l’art contemporain, ses possibilités créatrices et ses capacités spirituelles.

Pour ces différents projets dont cet ouvrage rend compte, l’A. s’est inspirée d’une réflexion du théologien, philosophe et liturge Romano Guardini, qui a fait précisément de la lutte de Jacob avec l’ange le paradigme d’une double expérience, spirituelle et artistique. Du côté de la collaboration avec les artistes, elle s’est inspirée de l’expérience, déjà ancienne, de la Kunst-Station Sankt Peter à Cologne, qui fut pionnière en matière d’une collaboration de haut niveau entre artistes contemporains et acteurs d’Eglise. Il y eut un certain nombre d’échanges et de collaborations théologico-artistiques entre l’Allemagne et Rome, la faculté de théologie catholique de Bonne et l’Université pontificale grégorienne de Rome, entre enseignants et étudiants, artistes, responsables de musées et de galeries et théologiens dont cet ouvrage rend compte.

Le point commun de toutes ces initiatives est la conviction de l’art contemporain a des capacités spirituelles aussi fortes sinon plus que l’art chrétien des siècles passés. Mais cette spiritualité contemporaine de l’art ne se donne pas d’emblée à voir ou à lire, il faut la chercher, lutter pour, la questionner, la faire émerger, comme ce fut le cas du combat de Jacob avec l’ange.
Le signataire de cette recension participa à l’ultime étape de cette démarche en 6 temps (de 2009 à 2016), qui eut lieu à Rome et au Vatican en décembre 2016 : une exposition d’artistes contemporains dans la collection d’art contemporain des musées du Vatican, et un colloque consacré aux institutions qui, dans le milieux d’Eglises, consacrent du temps et des compétences pour favoriser la rencontre entre les artistes et les théologiens (parmi ceux-ci, l’Institut supérieur de théologie des Arts du du Theologicum de l’Institut catholique de Paris)
L’ouvrage est tellement dense et volumineux qu’il serait illusoire d’en proposer ne serait-ce qu’un compte-rendu. On attirera l’attention sur la "postface libre" du Cardinal Gianfrano Ravasi, une des rares personnalité du Vatican à accorder de l’attention à l’art contemporain (il fut le concepteur du pavillon du Vatican, qui fut installé à deux reprises à la biennale d’art contemporain de Venise).
L’ouvrage possède un cahier hors pagination avec photos de réalisations artistiques contemporaines.

Jérôme Cottin