Acceuil
Bibliothèque (1990-2017)

Alfred Manessier

Une aventure avec Dieu

Auteur : Sabine de LAVERGNE

Le principal mérite de cet ouvrage est de nous offrir un certain nombre de reproductions de qualité du peintre abstrait qu’était Manessier, par ailleurs chrétien engagé.
L’auteur a aussi inclu dans son étude une présentation des vitraux de l’église du Saint-Sépulcre d’Abbeville, que Manessier réalisa entre 1988 et 1993, année de sa mort. On y trouve aussi de très belles photographies du peintre, jeune ou plus âgé, dans son atelier ou au grand air.
Les principaux tableaux "religieux" du peintre abstrait sont reproduits en couleur, en particulier ses quatre Passions de 1986 (avec la 2e Passion selon St-Jean de 1988), L’hommage à Martin Luther King, ses Favellas etc...

Cela dit, l’ouvrage n’a hélas pas la qualité scientifique et littéraire qui aurait dû être à la mesure de ce très grand artiste. Manessier fut, on le sait, l’un des plus grands représentants français de l’abstraction lyrique, et par ailleurs un chrétien convaincu, engagé dans toutes les luttes politiques et sociales de son époque.
L’ouvrage passe largement sous silence les nombreux engagements socio-politiques du peintre, ses prises de positions courageuses, sa liberté critique vis-à-vis de l’institution religieuse
II oublie complètement de mentionner ce qui fut l’un de ses plus grands chantiers, la réalisation des vitraux de l’Eglise luthérienne Unser Lieben Frauen, à Brême. La production de Manessier à l’étranger est largement ignorée.

Par ailleurs, le texte souffre de trop nombreuses citations, hétéroclites, jamais mises en perspective. Il en ressort une impression d’un texte non fini, peu travaillé, passant facilement d’un registe à un autre. Aligner les citations d’auteurs divers sur un même sujet ne suffit pas à faire un bon texte. Il manque une étude en profondeur de la peinture de Manessier, de sa pâte, de son style artistique, de ses intuitions esthétiques ; sans parler de ses courageuses prises de positions éthiques. Manessier était certes un croyant exemplaire, mais il était surtout un grand artiste, qu’il faut d’abord rencontrer, non avec les yeux de la foi, mais avec la compétence de l’esthète.

JC