Acceuil
Bibliothèque (1990-2016)

Le christ dans l’art

Des catacombes au XXème siècle

Auteurs : François BOESPFLUG, Jean-Michel SPIESER, Christian HECK, Valérie DA COSTA

Voilà un beau livre d’art, mais aussi un livre d’iconographie chrétienne et, risquons le mot, de « christologie visuelle ». Rien à voir avec les livres du même genre, paraissant régulièrement chaque année avant Noël, montrant de belles reproductions, mais se contentant d’un commentaire médiocre. Ici les images du Christ sont accompagnées d’un commentaire soigné et sobre, qui situe brièvement les représentations dans leur double contexte, historique et iconographique. Nous avons ainsi comme un condensé de l’art chrétien occidental, des origines à aujourd’hui, centré autour de la figure du Christ.

L’histoire de l’art chrétien est divisée en 5 grandes parties, qui correspondent au changement de statut de l’image, à certaines périodes clés de notre histoire. Il s’agit essentiellement de l’art occidental, même si la contribution de J.M. Spieser, spécialiste d’art byzantin, inclut l’Orient (6e au 15e siècle). Quelques tableaux « protestants » prennent également leur place dans la partie intitulée « Images religieuses et nouvelles expressions du mystère » montrant que, par delà les ruptures, il y eut bien une continuité entre l’art luthérien et l’art chrétien occidental. On appréciera de trouver sur deux pages et en couleur (pp. 164-165), le retable Loi et Evangile de Cranach (1529), qui eut la postérité que l’on sait (ou que l’on ne sait pas !).

La section consacrée à l’art contemporain montre quelques célèbres tableaux du Christ du Xxe siècle, qu’ils soient l’oeuvre de peintres chrétiens ou en tous cas engagés dans un dialogue avec la foi (Rouault, Sutherland, Jawlensky, Chagall), ou au contraire d’artistes réfractaires ou indifférents à la foi chrétienne (Picasso, Richier, Max Ernst, Bacon, Baselitz, Rainer, Tapiès) mais qui ont pourtant réalisé de très fortes représentations du Christ. Cela nous confirme dans l’idée que le Xxe siècle fut une époque de grande créativité en ce qui concerne l’iconographie du Christ. Avec le Xxe siècle, les représentations du Christ sortent presque entièment de tout cadre ecclésial. On notera à ce propos deux oeuvres remarquables : le fameux Crucifix (1950) de Germaine Richier pour l’Eglise du plateau d’Assy, qui fit l’objet d’une importante polémique avec le Vatican (on regrette que le commentaire n’en fasse pas allusion), et la Grande résurrection II d’Otto Dix (1949) qui romp avec le style angoissé des oeuvres antérieures du peintre expressionniste allemand.

Celui qui a acheté les deux numéros du Monde de la Bible consacrés au Christ dans l’art (1998 et 1999) retrouvera les mêmes textes et les mêmes images, avec ici une présentation un peu différente et plus soignée. On aurait évidemment espéré plus que la seule reprise d’une publication déjà existante. Du reste, les commentaires des oeuvres, un peu sommaires pour une publication de ce genre, trahissent l’origine première de la publication. C’est dommage, mais on comprend que les auteurs aient voulu faire un véritable livre d’art de cette publication première, qui en avait toutes les qualités.

- Acheter ce livre sur l’Arrêt aux pages