Acceuil
Bibliothèque (1990-2016)

Dossier : Art et protestantisme

Arts Sacrés n°21, janvier-février 2013

Articles de Jérôme Cottin, Yves Krumenacker, Philippe Markiewicz, Mathieu Lours, Beat Föllmi.

En principe nous ne recensons pas les numéros de revue mais, vu le thème du dossier, on fera ici une utile exception.

www.arts-sacres.fr

On n’insistera jamais assez sur la qualité esthétique de cette revue, qui présente une magnifique iconographie sur papier glacé.
Celui qui pense qu’il n’a pas existé d’art protestant, doit prendre connaissance de ce dossier, certes centré sur l’architecture et sur les expressions artistiques françaises, mais qui aborde aussi d’autres thèmes.

Un article du soussigné, fait le point sur la question des images à la Réforme, à partir de la pensée des trois principaux réformateurs : Luther, Zwingli et Calvin. Je montre ensuite (trop rapidement) la modernité esthétique de la position de Calvin, ce qui est paradoxal si on sait que c’était celui qui était le plus méfiant vis-à-vis des images (mais il s’agissait des images sacrées, des images cultuelles et dévotionnelles, qui se confondaient donc pour le réformateur aux idoles).

Deux articles parlent d’architecture religieuse. Le premier (de Y. Krumenacker) fait le points sur les temples protestants, hélas presque tous détruits après la Révocation de l’Edit de Nantes. Le second (de Matthieu Lours) étudie la restructuration spatiale, en fonction d’une "théologie de la parole", des églises parisiennes données par Napoléon aux protestants parisiens après le Concordat et les Articles organiques. Toujours dans la rubrique architecture, le frère Philippe Markiewicz, présente un inédit : le château de Fléchères, dans l’Ain, qui aurait servi de lieu de réunion (culte et consistoire) de protestants pendant les persécutions.Hypothèse séduisante, mais qui n’est pas confirmée par des sources écrites. On n’en a pas moins de très belles vues de cet étonnant château, ayant appartenu à Jean Sève, un présumé seigneur protestant.

L’art protestant ne serait rien sans la musique ; c’est pourquoi ce dossier se termine par une article de Beat Föllmi, professeur de musicologie à la faculté de théologie protestante, université de Strasbourg, sur la diversité et richesse de la musique protestante, dans sa double tradition, le choral luthérien et le psaume huguenot (réformé).

Certes, il manque de nombreux aspects à ce dossier : la peinture, la sculpture, les arts graphiques, n’y sont quasiment point abordés, de même que l’étude d’un art protestant contemporain, ou encore des expression artistiques protestantes hors de l’Europe. Mais ce n’est qu’un début. Ce dossier a le mérite d’ouvrir un thème (qui nous est cher) et qui risque de ne guère se refermer de sitôt.

PS : deux autres articles (du soussigné) de Arts Sacrés ont déjà été consacrés à des artistes protestants :
- "Lucas Cranach et le protestantisme", Arts Sacrés n°7, sept-oct. 2010, pp. 28-35.
- "Le Christ de Rembrandt", Arts Sacrés n°12, juillet-août 2011, pp. 24-33

Jérôme Cottin