Acceuil
Bibliothèque (1990-2016)

Ils ont filmé l’invisible

La transcendance au cinéma

Auteur : Pierre PRIGENT

L’auteur avait déjà écrit un premier livre sur le cinéma (Jésus au cinéma, Labor et Fides, 1997). Il récidive ici, mais avec une perspective autre, beaucoup plus générale. Il ne s’agit plus des films sur Jésus, ni même des films religieux, mais de la « trancendance » au cinéma. Mais qu’est-ce que la transcendance ? L’a. la définit volontairement de manière très large, comme une valeur soit spirituelle soit morale. Ce pourrait être « le soupçon que le monde est plus grand que celui que nous pouvons toucher » (p.8).

Partant de là , l’a. analyse 24 films qui traitent explicitement ou implicitement du religieux, que ce religieux soit traité comme sujet narratif (Le festin de Babette, de Axel, 1988) ou questionnement existentiel (Le septième sceau, de Bergmann, 1956), qu’il soit explicite ou implicite. On ne sera pas étonné de trouver dans cette liste les films de Bresson, Dreyer, Bergman, Tarkovski. Les films retenus ne sont en général pas des plus récents - exception faite de Breaking the Waves de Lars von Trier (1996). Certains font même partie des grands classiques du cinéma (La strada de Fellini, 1954 ; Les visiteurs du soir de Carné, 1942 ; Ordet de Dreyer, 1955). L’auteur analyse très finement le scénario et pose quelques questions d’interprétations. On le sent tellement soucieux de respecter la pluralité de d’interprétation qu’il donne parfois l’impression d’hésiter à nous livrer sa propre interprétation.

Peut-on trouver une unité dans la diversité des styles, des approches, des thèmes et des problématiques ? Prigent en voit quelques unes : une vision essentiellement négative de l’être humain, mais aussi une volonté de l’homme d’aller au-delà de cette négativité, une aspiration à autre chose, à un ailleurs meilleur et plus beau. Une conversion morale qui est pour l’a. l’une des expressions de la transcendance. Enfin, un appel au don, au partage, à la solidarité humaine. Des notions qui trouvent incontestablement un écho dans les récits bibliques et la pensée chrétienne.