Acceuil
Portraits d'artistes

Quatre photographes sur "le Christ dans la photographie contemporaine"

Photographies exposées à Strasbourg, en avril 2013

Nous présentons les 4 photographes à partir de quelques unes de leurs photographies, exposées à l’AUP de strasbourg en avril 2013 (à l’occasion du colloque sur le même thème

- Réflexion scientifique sur le thème.
- Présentation des photographes exposants et leur démarche
- Une vidéo sur l’exposition, avec interview des artistes

Jean-Christophe BALLOT
www.jcballot.com
né en 1960
Vit et travaille à Paris

JPEG - 17.9 ko
Jean-Christophe Ballot

Nombreuses commandes publiques
Nombreuses bibliographies
Nombreuses expositions personnelles et collectives

Travaux au Métropolitain Museum of Art, New York ; au Musée du Louvre ; au Fonds national d’art contemporain, France ; à la Maison Européenne de la Photographie, Paris ; au Musée Carnavalet, Paris ; à la Bibliothèque Nationale, Paris.

Exposition en 2001 « Mont Athos », à la Bibliothèque Nationale de France, Paris
Dernières expositions : « Dieu et Dionysos », Arles, juillet 2012 ; « Arbres, puissance et frémissements », Marseille, avril 2013.

« Mes images interrogent la mémoire, elles portent sur l’histoire de ces lieux et de leurs
transformations. L’essentiel est toujours un exercice sur le vide qui est au centre de tous mes
travaux photographiques, et de ma réflexion.
Je recherche le temps suspendu, et revendique une photographie contemplative ».

JPEG - 144.9 ko
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 67.9 ko

Olivier CHRISTINAT
www.olivierchristinat.com
né en 1963
vit et travaille à Lausanne

JPEG - 19.1 ko
Olivier Christinat

Monographies
2002 Evénements, Le Musée de l’Elysée, Lausanne (CH)
2000 Photographies apocryphes, éditions Marval, Paris (F) et Fotofolio (USA)
1997 Photographies apocryphes, Editions et Galerie Fiebig, Berlin (D)
1995 Lumière cendrée, texte de Etienne Barilier, Edizioni del Museo, Brescia, (I)

« Je recherche l’absolu des visages plutôt que leur diversité. Si un portrait doit rendre fidèlement l’image de quelqu’un, alors je suis un très mauvais portraitiste. Et si l’on me reproche de faire des autoportraits au travers de mes portraits, ce n’est pas sans doute pas indifférent ».
« J’ai toujours été fasciné par la représentation du sacré en peinture ou en musique. Par ailleurs, je suis d’une culture, protestante, qui interdit l’image ».
http://expositions.bnf.fr/face/rencon/chris/index.htm

JPEG - 18.2 ko
le repas (1995)
JPEG - 31.8 ko
Christinat, le repas, photos de gauche
JPEG - 26.7 ko
Christinat, "le repas", photos du centre
JPEG - 30.6 ko
Christinat, "Le repas", photos de droite

Thomas DEVAUX
www.thomasdevaux.com/
né en 1980
vit et travaille à Paris

JPEG - 26.3 ko
Thomas Devaux

Lauréat de "BOURSE DU TALENT Mode 2011", organisée par Photographie.com, en partenariat avec L’Express, Nikon, Picto et La Bibliothèque nationale de France.
Les œuvres composant la série « ATTRITION » participent par leur composition et leur volonté figurale, d’une double articulation entre emprunt et réinterprétation d’une part, et ancrage dans l’histoire de l’art d’autre part. Grâce aux possibilités étendues des techniques numériques, le portrait devient dédoublement d’un visage engendré par lui-même ou encore évanouissement dans son propre contour. « ATTRITION » montre un foisonnement de formes et de matières : une prolifération organique de cheveux, de fragments de corps. Chaque photographie est en réalité le résultat d’un reportage fait dans le milieu de l’art ou de la mode. La valeur indicielle de la photographie n’y est pas niée.

La série « ATTRITION », a été exposée en France, en Corée du Sud, en Chine, et sera projetée sous forme de documentaire pendant le Mois de la photographie 2013 à Los Angeles ainsi qu’au Théâtre Antique d’Arles le 3 juillet lors des soirées de la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles 2013.
Collection : Bibliothèque nationale de France
Monographie : Attrition, éditions Gabriel & Gabriel, 2011
(Rencontre avec J. Cottin, Paris, sept. 2012 ) : « J’ai une recherche d’ordre spirituelle, mais pas réellement consciente ». Le Christ ? « Ca me touche, c’est ma culture ». « Le corps du Christ est utilisé ; personne ne le sait ; Mais ça donne une énergie particulière à mes personnages ».

JPEG - 195 ko
Pieta 2 Thomas Devaux
JPEG - 139.6 ko

Jean-Louis HESS
jl.hess@wanadoo.fr
né en 1953
Vit et travaille à Strasbourg, photographe et enseignant

JPEG - 12.5 ko
Jean-Louis Hess

Dernières expositions :
La fin du monde, Sarrebourg, 2012
Les arpenteurs de Saint-Dié des Vosges, Saint-Dié, 2012
Photographes en Alsace, La Filature, Mulhouse, 2012
Dernière publication :
Les Arpenteurs, Saint-Dié des Vosges, texte Pierre Pelot, éd. Chambre à part, 2012
Collections :
Bibliothèque nationale de France, Paris ; Artothèque, Ville de Strasbourg

« Il n’y a pas de profondeur, rien derrière la surface des choses. Il ne faut pas désirer le sens. Celui qui prend le temps de contempler le jeu de la lumière comprend que les apparences, libérées de l’illusion du sens, ne sont autres que le vide parfait. »

JPEG - 249.6 ko
(2013)
JPEG - 126.6 ko
La photo de J-L Hess s’inspire de "La résurrection du Greco
JPEG - 59.7 ko