Acceuil
Bibliothèque (1990-2016)

Ethique et communication

Actes du colloque : chrétiens et professionnels de la communication

Auteurs : Collectif

Le principal intérêt de ce colloque sur "Ethique et communication" est que la parole a été largement laissée à des professionnels, artistes, écrivains, directeurs de chaînes TV et de journaux, se disant tous chrétiens. Pour une fois, les théologiens se sont montrés modestes dans un domaine où, il est vrai, ils ne brillent pas par leur réflexion et leur pratique.

De ces témoignages, on retiendra que pour beaucoup il n’y a pas de communication vraie dans et par les médias. Car la seule et véritable communication relève de la communion et non de la consommation, de la confidence inter-personnelle et non d’une présence anonyme sur les ondes. Particulièrement intéressant est le témoignage de Jean-Marie Domenach ; particulièrement irritant par contre, celui d’un directeur du "Figaro-Magazine" qui confond un peu trop facilement la foi chrétienne avec une idéologie qui frise parfois l’intégrisme.

On ne peut que louer l’intention des organisateurs du colloque qui est de vouloir confronter la foi chrétienne à l’un des phénomènes les plus marquants de notre époque, le monde des médias. Mais il faut avouer un regret, parfois même une irritation : que la "nouvelle évangélisation" prônée par Jean-Paul II soit un peu trop présente en filigrane dans les questions de l’interviewer. On ne comprend pas non plus ce que viennent faire, dans cette problématiques les allusions (un peu trop nombreuses et un peu trop orientées) à l’avortement. Enfin, les organisateurs et participants de ce colloque semblent avoir oublié qu’il existe d’autres Eglises chrétiennes. S’en rappeler, le dire, et mettre en pratique une véritable pluralité ecclésiale, est aussi un principe de base d’une éthique de la communication qui se veut au service du Christ.