Acceuil
Bibliothèque (1990-2016)

Poitou roman

Collection Zodiaque

Laurence BRUGGER

Tout amateur de l’art roman connaît la célèbre collection Zodiaque (Abbaye de la Pierre-qui-Vire), qui a publié les volumes des régions romanes de l’Occident chrétien.
Cette collection renaît, avec un projet éditorial rénové. Les visuels noir et blanc - qui constituent un fond iconographique unique - sont restés les mêmes (avec des compléments iconographiques), mais les textes ont été entièrement réécrits, en tenant compte de l’avancée de la recherche en architecture et iconographie médiévales.

Ce volume, Poitou roman est, en l’occurrence, une troisième édition. La première, datant de 1957 (et 5e volume de la collection), avait déjà été complétée en 1975 par un second volume, Vendée romane, centré sur le Bas-Poitou (la Vendée). Cette 3e édition réunit les deux volumes en un, le Haut et le Bas Poitou, et se consacre aux monuments des XIe et XIIe siècle.
La ligne éditoriale est également légèrement différente. On a gardé le principe d’études plus détaillées pour certains monuments et de courtes chroniques pour d’autres, mais avec l’introduction d’un index et d’une bibliographie.

Le plan de l’ouvrage est le suivant : après un survol thématique (chap. 1), la présentation de quelques monuments "pré-romans" (chap. 2), de grands monuments en ruines (chap. 3), et des principaux monuments du XIe siècle - dont St-Savin - (chap. 4), 7 itinéraires géographiques sont proposés : autour de Poitiers (1), de Chauvigy (2), de St-Join-de-Marnes (3), de Melle et d’Aulnay (4), de Civray (5), de Niort (6), et de la Roche-sur-Yon (7).

Un travail de grande qualité éditoriale, avec deux petits regrets : le choix de l’exclusivité du noir et blanc pour l’iconographie est quand même dommage en ce qui concerne les peintures murales : la voute peinte de St-Savin sans couleurs : un non sens esthétique ! On a là une régression par rapport à l’ancienne collection, qui avait fait le choix de la couleur pour quelques planches fondamentales. Et puis, pourquoi avoir séparé les deux cartes de "Nord" Poitou" (p. 8) et de "Sud" Poitou (p. 20) ? Cela complique la lecture.

On attend les prochains volumes annoncés avec impatience (Bourgogne romane, Auvergne romane, Provence romane, Roussillon roman).

Jérôme Cottin